dans le Finistère en 1989, Maxime Faure a étudié le cinéma documentaire à l’Université de Montréal.
Son travail, lié à l'intime, à la mémoire et au territoire, a notamment été diffusé dans plusieurs festivals internationaux, sur France Télévisions et en salle de cinéma.

Entre 2012 et 2017, il réalise plusieurs courts-métrages (MASQUÉE — "Coup de cœur du Jury" au Festival Cinéma sous les étoiles / INTRANQUILLE — "Prix spécial France Culture"), création sonore (À NE PAS CROIRE — "Cinéma pour vos oreilles" à la Maison de la Radio) et séries documentaires (UNCEDED VOICES — "Prix du Public" au Festival de Films Féministes). En 2019, il réalise son premier long-métrage, AINSI SOIENT-ELLES : une immersion dans la vie d’une communauté de religieuses québécoises féministes, sur le point de disparaître. Co-produit par Les films du balibari et Metafilms, le film sort en salle de cinéma au Québec en 2021.


Maxime écrit actuellement son second long-métrage documentaire TÊTE DE GRANITE, avec le soutien de la SCAM "Brouillon d'un rêve", en résidence au Moulin d'Andé 2024.

Depuis 2019, Maxime collabore avec l’architecte Adam W. Pugliese. Ensemble, ils proposent un dialogue entre cinéma et architecture, sous la forme de films, de photographies et d’installations. Leur film LES INSULAIRES (2021), sélectionné dans plusieurs festivals de cinéma & architecture (Venise, Copenhague, Istanbul, Paris, Marseille...), a reçu le "Prix du Public" au Festival International du Film Politique et le "Prix du Jury" au Rhodope International Documentary Film Festival en Bulgarie. En 2023, le film intègre l’exposition « Atmosphérique » au centre d’architecture Arc en rêve.

— RÉALISATIONS

TÊTE DE GRANITE, en écriture
LES INSULAIRES, 59 min., 2021
AINSI SOIENT-ELLES, 75 min., 2019
UNCEDED VOICES, 9 x 5 min., 2017
À NE PAS CROIRE, 58 min., 2016
INTRANQUILLE, 5 min., 2016
NOUS AUTRES, 3x 4 min., 2015
MASQUÉE, 13 min., 2014
LES FLAMANTS VERTS, 21 min., 2013
TRICOT, RÊVE & RÉVOLTE !, 32 min., 2012

PRESSE

Les tours Mercuriales de Bagnolet, laboratoire de la ville de demain
Isabelle Regnier, Le Monde

En attendant un grand chantier de restauration, les deux bâtiments accueillent des artistes, dont Adam Pugliese et Maxime Faure qui terminent un documentaire sur des logements sociaux en passe d’être démolis.


« Ainsi soient-elles » : fermer les livres avec sérénité
André Lavoie, Le Devoir

Maxime Faure raconte l'émouvant chant du cygne d'une communauté religieuse, entre tristesse et plénitude.


Bonnes sœurs et féministes : rencontre avec huit femmes “Debouttes”
François Ekchajzer, Télérama

Dans son premier long métrage documentaire en tournage jusqu’à l’automne prochain, Maxime Faure dresse le portrait de huit bonnes sœurs qui luttent au quotidien pour les droits des femmes. Des sœurs, fortes et libres, qui le bouleversent.

CONTACT

EmailInstagram